Vouloir placer son argent dans un paradis fiscal, c’est bien, à condition de pouvoir un jour le récupérer, et si on ne peut pas le faire soi-même, de pouvoir le léguer à nos enfants, sans que ces derniers rencontres des difficultés à le récupérer si il est par exemple, placé au Luxembourg, ou dans un autre paradis fiscal. On peut se poser la question, surtout quand on connait la discrétion ou le secret qui entourent les placements d’argent au Luxembourg.

300*250

 

Une désignation à l’avance


Rassurez-vous ! Vos placements, au Luxembourg ou d’en d’autres pays comme la Suisse, les bénéficiaires de vos placements sont désignés par avance, ce qui peut vous permettre de transmettre votre capital sans risques, et cela, même si ces bénéficiaires n’ont pas avec vous ce que l’on peut appeler des liens familiaux directs.

Certains d’entre vous se souviennent peut-être des fameux « coupons », des bons au porteur que les banques du Luxembourg honoraient sans poser de questions. Le fait de pouvoir désigner son bénéficiaire évite ces pratiques d’un autre âge, même si certaines banques au Luxembourg le pratique encore.

Quoi qu’il en soit, les banquiers luxembourgeois feront toujours le maximum pour garantir à leurs clients le moins d’ennuis possibles au moment de récupérer leur argent et l’intérêts des sommes placées au Luxembourg. Ainsi, votre banquier, au Luxembourg, fera toujours le maximum pour vous mettre en ordre avec le fisc français, si vous êtes originaire de France et que vous souhaitez défiscaliser. Ainsi, si les choses sont bien faites, vos héritiers pourront échapper à des droits de successions trop importants, encore que tout soit relatif.

Un épargnant considérer différemment


L’épargnant est fortement considéré au Luxembourg, qui fait des capitaux étrangers une des priorités du pays. Mais si vous voulez investir au Luxembourg, sachez que le gouvernement de ce pays fait aussi le maximum pour que vous puissiez vous y installer dans de bonnes conditions. Ainsi, en résidant au Luxembourg, en plus de pouvoir y placer votre argent et d’y ouvrir un compte en banque, sachez qu’il n’y a pas pour le moment d’împot sur la fortune au Luxembourg, que les droits de sucessions en ligne direct sont supprimés, et que le secret bancaire sera appliqué avec le plus grand professionnalisme, puisque ce n’est pas l’administration fiscale luxembourgeoise qui viendra vous demander des comptes si vous résidez fiscalement au Luxembourg.

En définitive, votre argent est « en lieu sur » au Luxembourg, qui est un paradis fiscal au sein de l’union européenne, et vos héritiers où ceux que vous choisirez pour hériter pourront accéder à votre épargne.

Le mieux reste de s’adresser à un fiscaliste spécialiste du Grand Duché.