Pour ceux qui veulent ouvrir un compte en Belgique, rien de plus simple. En effet, l’Europe a facilité les choses, et cette question d’ouvrir un compte en Belgique ne pose plus les mêmes problèmes que par le passé. Ainsi, mis à part les documents d’identité légaux à fournir, les exigences pour ouvrir un compte bancaire en Belgique ne sont pas différentes que les conditions françaises.

300*250

Les différences avec les banques françaises


A la différence des banques françaises, ouvrir un compte en Belgique reste soumis à la seule présentation d’une pièce d’identité valide, un passeport par exemple. La Belgique n’a pas la tradition du secret comme en Suisse, toutefois les banques belges font preuve de retenue dans leur recherche d’information. Ainsi, pour ouvrir un compte bancaire en Belgique, il ne sera nécessaire de présenter des fiches de salaires pour justifier de vos revenus, et l’ouverture d’un compte de dépôt n’est pas non plus soumise au dépôt d’une somme obligatoire. Vous pouvez donc ouvrir un compte en Belgique avec un euro. Il n’y a pas de « raisons objectives » à fournir à votre banquier belge quand vous allez ouvrir votre compte en Belgique. Autre solution : devenir citoyen belge.

Obtenir un crédit en Belgique


Bien sur, comme dans la plupart des banques européennes, les choses changent si vous désirez ouvrir en compte, associé à l’obtention d’une carte de paiement (type Visa) et d’un chéquier. En effet, la notion de « revenus réguliers » entre alors en compte, essentiellement pour vous accorder des lignes de crédit. Notons, à propos des chéquiers, qu’ils ne sont plus autorisés en Belgique pour les particuliers. Cela vous évitera des mauvaises surprises pour chèques impayés.

Il est aussi possible de placer son argent en Belgique

Les frais dans les banques belges


Un petit mot sur les frais bancaires des banques belges. Ils existent, il faut bien que les banques vivent, mais ils restent en tout point inférieurs aux frais que peuvent vous facturer les banques françaises traditionnelles (en effet, la notion de frais a largement évolué à la baisse grâce à l’émergence des banques en ligne). Ainsi, si vous ouvrez un compte en banque en Belgique, les frais seront minorés, et si vous acceptez de gérer votre compte par Internet (ce qui sera de toute façon le cas à cause de la distance, à moins d’être frontalier), les frais seront d’autant plus minorés.

La Belgique et les interdits bancaires


Pour ceux d’entre vous qui préfèrent avoir accès à un conseiller, tournez vous plutôt vers les grosses agences bancaires belges, plus aptes à vous fournir ce service de conseils personnalisés. Pour les interdits bancaires, les banques belges ne semblent pas contrôles les fichiers français, cela peut donc permettre de sauver une mauvaise situation financière, le temps pour vous de faire rentrer les choses dans l’ordre. Pour obtenir un prêt avec les banques belges, c’est un peu plus compliqué. Il vous faudra justifier d’une adresse en Belgique ainsi que d’un revenu belge.

Important, pour ceux qui pensent pouvoir se passer du fisc français : ouvrir un compte en Belgique ne vous soustrais pas à l’impôt. En effet, les revenus de vos différents comptes seront transmis à l’administration fiscale française, et votre impôt à régler sera donc identique. Cela ne doit pas motiver votre choix au moment de vous tourner vers une banque belge pour ouvrir un compte bancaire.

Pour aller plus loin : nos conseils pour les FICP et les interdits bancaires

Les frais appliqués par les banques en Belgique ne sont pas si éloignés de ceux des banques françaises.