Le fichage bancaire en Belgique et le surendettement ont tendance, comme dans les autres pays d’Europe, à s’intensifier. La banque nationale de Belgique recense les « mauvais payeurs », et plus généralement les belges qui ont du mal à faire face financièrement à la crise. La multiplication des contentieux rend l’accession au crédit difficile. A suivre, nos pistes de réflexion pour pouvoir faire un prêt en Belgique.

300*250

Faire un prêt social en Belgique


 Avoir un faible revenu ne freine pas obligatoirement l’emprunt. La solution du prêt hypothécaire est proposée aux personnes qui rencontrent des difficultés passagères.

Mais attention, pour pouvoir bénéficier d’un prêt social en Belgique il faut en faire la demande pour une raison précise liée au logement : l’achat d’un bien immobilier nécessitant des travaux, ou la construction d’une maison neuve.

Un crédit social est accepté quand :

  • La somme nécessaire entre dans les montants attribués : maximum 193 000 euros
  • Ce montant doit correspondre à la valeur vénale du bien
  • Prêt soumis à des conditions de revenu : il faut déclarer au maximum 48 500 euros sur 12 mois

Crédit social en région wallonne et bruxelloise : le taux

Celui-ci est vraiment très bas, difficile de faire mieux que le crédit social pour un emprunt immobilier en Belgique : 2,70 %. De plus, les frais de notaires sont moins importants que pour un crédit immobilier classique. La durée de remboursement la plus importante est de 30 ans.

Les obligations du crédit social

Il faut respecter les règles lorsqu’on dépose une demande de crédit social en Belgique. Pour bénéficier du taux, il faut vivre dans son logement, et ne pas en faire un appartement de location. Même chose si on veut y exercer son activité professionnelle, celle-ci ne doit pas occuper plus de 20 % de l’espace du logement.


Pour aller + loin : faire un crédit en Belgique


Le crédit social belge


 

Attention : avoir un prêt social n’est pas possible pour tous les belges. Il faut obligatoirement résider dans la région wallonne et bruxelloise. On peut obtenir ce prêt lorsque les allocations mensuelles sont d’un faible montant, ou que les revenus du travail ne dépassent pas la somme précédemment citée.

Avoir des difficultés pour prétendre à un crédit est compréhensible quand on ne gagne pas beaucoup d’argent. La mode étant aux économies d’énergie, réaliser des travaux d’isolation est un bon motif pour faire sa demande de financement.

Bien s’assurer à l’avance de pouvoir rembourser l’emprunt. Il existe un prêt social vert, qui comme celui-ci n’est pas un prêt à la consommation mais est destiné à l’amélioration énergétique de son habitat.

Nos pistes pour des prêts à l’étranger


Faire un crédit en étant au contentieux ? Impossible en Belgique. Reste la solution de l’étranger pour résoudre un besoin urgent d’argent. Parmi les pays susceptibles d’accorder un prêt à un ressortissant belge : la Suisse et la France.

Obtenir un crédit à l’étranger pour un belge

Pourquoi pas, la solution est tentante, surtout quand la plupart des portes se sont refermées en Belgique.

L’union européenne offre des opportunités bancaires qu’il faut savoir saisir, avec les banques étrangères, mais comme dans son pays d’origine, il faudra fournir des garanties à la banque sur sa situation professionnelle.

Difficile d’emprunter sans fournir de justificatif de salaire. Un crédit en Suisse pour un belge sera réalisable sous certaines conditions, même chose pour un prêt en France pour personne vivant en Belgique.


A lire aussi :


Fichage à la Banque Nationale de Belgique


 

Etre fiché à la Banque Nationale belge n’est pas anodin, et il faut prendre cette situation au sérieux. Si je suis interdit bancaire en Belgique, c’est grave, surtout si j’ai contracté au prêt personnel, ou bien, pire encore, si j’ai sur ma tête un prêt hypothécaire.

Il faut savoir qu’il existe en Belgique la centrale des crédits des particuliers, où sont renseignés tous les crédits souscrits en Belgique.

Que ce passe t’il si je ne règle pas mes mensualités de crédit ?

On a toujours peur du couperet dans ce cas-là, et c’est justifié. Pour ne pas être inscrit sur la liste rouge de la BNB, il ne faut pas s’abstenir de rembourser durant trois mensualités. Dans le cas contraire, l’inscription est immédiate, et vous voilà blacklisté des principales banques du pays.

Les conséquences d’une inscription BNB ?

Emprunter en étant fiché à la BNB va relever du miracle, et il ne sera plus possible de demander un prêt à tempérament. La durée du fichage dépend des incidents de crédit : 1 an pour manquement de remboursement pour un prêt hypothécaire ou un prêt personnel.

La centrale de crédit aux particuliers (CCP)

La Banque Nationale de Belgique à entre autre fonction celle de lutter contre le surendettement. Ce fichier est consulté par les banques avant d’accorder tous types de prêts : à tempérament, personnel ou hypothécaire. Difficile donc, lorsqu’on se retrouve inscrit sur ce fichier des incidents de paiements d’obtenir ce qu’on était venu chercher dans sa banque : un prêt !

Et votre banquier connaîtra à peu près tout de votre situation au moment de la demande de crédit, puisque sont renseignés à la CCP belge : la somme qui a été empruntée, et le montant qui reste en contentieux. La date de fichage n’est également plus un secret pour personne.

Important à savoir : même si les crédit sont régularisés, les incidents de règlement apparaissent encore sur le fichier pendant 3 mois et 8 jours : il faudra attendre encore un peu pour changer de canapé…

Crédit pour contentieux


Comment obtenir un prêt pour personne fichée BNB ?

Les propriétaires s’en sortent mieux que les autres, puisque des solutions de crédits leurs sont offertes, même en cas de contentieux sur des dossiers de crédits passés.

En effet, il est possible de faire racheter ses crédits souscrits en Belgique, par le biais d’un prêt hypothécaire. Le regroupement des prêts à tempérament en un seul emprunt va permettre un remboursement, avec un allongement de la durée des mensualités. Mais ce crédit hypothécaire va aussi permettre de :

  • Réaliser des travaux dans sa maison
  • Changer de voiture
  • Régler ses dettes
  • Augmenter son fonds de roulement pour les entrepreneurs…

La capacité d’emprunt d’un propriétaire est importante, qu’elle que soit sa situation professionnelle : il peut-être employé, ouvrier, rentier ou à la retraite, et bénéficier du prêt en mettant son bien dans la balance en cas de non remboursement. Il devient donc possible de sortir du contentieux et d’emprunter pour passer du statut de surendetté à celui de titulaire d’un regroupement de crédit.

Attention toutefois aux prêts hypothécaires en Belgique : ils mettent en jeu le patrimoine familiale et peuvent déboucher sur des situations dramatiques si le prêt contracté n’est pas remboursé dans les délais impartis.

Surendettement en Belgique, que faire ?


Les belges en surendettement ne le sont pas toujours à cause des prêts non remboursés. Les factures qui s’accumulent peuvent en être la raison. Parmi les personnes en difficultés, on trouve aussi celles qui sont victimes de :

  • La redevance de télévision, qui arrive toujours au mauvais moment, même si on ne regarde pas souvent la télé
  • L’impôt, et son paiement lorsqu’on est pas encore mensualisé
  • Les frais de justice : honoraires d’huissier et frais d’avocat notamment
  • Les prêts contractés au prêt de sa famille ou de ses amis proches
  • Le coût d’un enterrement, en cas de décès brutal d’un proche
  • Les avances sur salaires qui deviennent habituelles et qui contribuent à creuser le trou
  • L’abonnement mensuel au métro et au bus
  • Les dépenses pour se soigner : lunettes, dents, hospitalisation…
  • Les PV de circulation et autres excès de vitesse
  • Les factures courantes : énergétiques, garde des enfants, téléphone et Internet…
  • Les règles du surendettement en Belgique : la conduite à adopter

Ne pas faire l’autruche est la règle numéro 1. Avoir des dettes est possible, les incidents de la vie sont légions.

Mais un créancier sans nouvelle, c’est un créancier qui va forcément mettre en marche la machine juridique pour se faire rembourser, et cela va aggraver la situation. Même si on ne peut pas payer tout de suite, il faut contacter l’organisme qui a prêté de l’argent et tenter de trouver un accord avec lui pour mettre en place un plan de paiement.

Si cela n’est pas fait, le risque de voir rapidement débarquer un huissier est possible. Les meubles et objets de valeur seront alors saisis.

La saisie conservatoire est aussi possible sur les comptes en banque (on prend les objets mais ils ne sont pas vendus, ils sont conservés dans l’attente du règlement). Après une procédure complexe, et sans paiement des dettes, les biens saisis seront alors vendus.

Que peut saisir un huissier de justice ?

Les belges qui voient arriver à leur porte l’huissier de justice peuvent craindre

  • Une saisie de leur mobilier. Toutefois, les meubles vitaux ne peuvent être emportés (on vous laissera de quoi dormir, lit, de quoi manger, table et l’electro ménager qui va avec, frigo et cuisinière)
  • La saisie sur salaire : une partie des revenus peut faire l’objet d’une saisie. Son montant dépend de l’importance du salaire et des enfants à charge

Les solutions pour surrendété

Un créancier choisira toujours un arrangement plutôt que de ne pas être payé : il faudra donc tenter de s’entendre pour échelonner les paiements et réduire la mensualité afin de pouvoir l’honorer.

L’autre solution consiste à s’adresser à un médiateur. Les belges qui n’arrivent pas à trouver un accord avec leurs créanciers peuvent s’adresser à certaines associations spécialisées ou à leur commune. Enfin, reste la solution de saisir la justice belge, en s’adressant au juge des saisies, qui s’appuiera sur le règlement collectif des dettes.

La Belgique, comme la France, applique des règles strictes pour protéger les consommateurs des mirages du crédit. Les raisons qui poussent les banques à refuser de prêter de l’argent sont bien souvent fondées.

Avant de chercher un crédit à tout prix, mieux vaut réduire ses dépenses et tenter de rééquilibrer son budget. Faire le dos rond, le temps que l’orage passe, l’éclaircie n’est jamais très loin…