Vivre à Monaco: le Guide Complet Pour Réussir Son Installation

Pourquoi vivre à Monaco ? Parce que le rocher a bien des avantages. Il y a le soleil et la mer, comme dans la chanson, mais aussi la possibilité d’y gagner un bon salaire quand on y trouve du travail, et une fiscalité à l’intérêt certain. Toutefois, pour devenir monégasque, il y a quelques conditions à respecter, et pas des moindres.


Résider en principauté


Ce n’est pas parce que vous avez une carte d’identité française que vous pouvez y y poser vos valises plus de 3 mois, sans avoir à rendre de compte (sauf pour y passer des vacances, bien entendu).

Il faut demander une carte de résident, qui est facilement accessible pour les membres de la communauté européenne, à condition d’avoir

  1. un logement sur place,
  2. un contrat de travail,
  3. des revenus conséquents ou une grosse épargne,
  4. un casier judiciaire vierge.
  5. Pour les autres, mineurs comme majeurs, il faut un visa en plus.

Vivre à Monaco, c’est aussi avoir besoin très vite d’un compte bancaire sur le rocher. Ce ne sont pas les banques qui manquent dans la principauté. Toutefois, la plupart d’entre elles préfèrent de loin les « gros » clients. Vous voilà prévenu.

Les différentes formalités

La voiture

Une fois l’appartement trouvé, il faut l’assurer, comme en en France, même chose pour la voiture. Attention, le permis de conduire doit être un permis monégasque.

SUR LE MÊME SUJET : comment immatriculer sa voiture à l’étranger.

Il faut donc faire l’échange (1 an pour cela, sinon il faudra repasser les épreuves). Pour ceux qui sont motorisés, sachez qu’il y a de nombreux parking dans la ville. Pour les autres, les pieds et les transports en commun fonctionnent très bien.

Électricité, eau et téléphone

Ensuite, il faudra ouvrir un contrat d’eau et d’électricité auprès de la Société Monégasque des Eaux et de la SMEG. Bye-Bye Veolia et EDF, puis s’abonner à un service de téléphone et d’Internet comme celui de Monaco Telecom par exemple. Enfin, il ne faudra pas manquer de penser aux enfants pour ceux qui en ont et de les inscrire à l’école, publique ou privée, c’est au choix.


Se loger à Monaco


C’est à ce moment là que l’on commence à se demander si on a bien fait… Car le prix au mètre carré peut faire reculer même les plus audacieux. C’est que les familles qui s’y installent ont les reins solides, et que la demande ne faiblit pas. Il n’y a pas assez d’offres pour contenter tout les monde, les prix de la pierre n’ont donc pas finis de grimper, surtout pour les grands appartements de luxe et les villas.

Les villes les plus chères du monde. Monaco ? Numéro 1 !

Sur 10 ans, la croissance donne le vertige : + 180% !

Le haut de gamme est ce qui se vend le mieux, contrairement à ce qu’il est possible de penser dans un premier temps. La raison principale est qu’il n’y a presque plus de terrains constructibles. Le marché tourne donc en vase clos. Le quartier du casino est par exemple inabordable, sauf pour les grandes fortunes.

Il n’est pas rare de trouver des biens dépassant les 100000 euros du mètre, surtout le long des plages. Mais si vous êtes l’heureux propriétaire d’un tel bien, vous pourrez le louer lors d’évènements sportifs ou pour les vacances à des membres de la jet set !

Les prix de la location

Ceux qui ont la chance d’avoir un logement de fonction sont donc très bien lotis. Car si acheter coûte un bras, pour louer, c’est à peu près la même chose, et à moins d’avoir un salaire à 5 chiffres, difficile de trouver quelque chose de correct, sans parler des garanties demandées par les agences et par les propriétaires.

Le coeur de Monaco

Les zones en rouge : inabordables ! Les prix à Monte-Carlo :

Toutefois, les prix de la location ont eux l’air de vouloir baisser. Une bonne nouvelle, même si les 3 pièces à moins de 5000 euros sont rares…

Créer une entreprise à Monaco


La meilleure façon de devenir résident monégasque, c’est d’investir à Monaco ou d’y créer son entreprise. Mais avant de lui donner une adresse prestigieuse, il y a certaines formalités à accomplir. Avant de se lancer dans un tel projet, mieux vaut se rendre au Monaco Welcome & Business Office.

C’est le lieu idéal pour prendre tous les contacts nécessaires. Ensuite, il faudra bien s’entourer, comme dans n’importe quelle création : un expert comptable, un avocat, un banquier…

Obtenir une autorisation

Ce qu’il est important de savoir, c’est s’il faut, ou non, avoir une autorisation d’exercer à Monaco en fonction de son activité et de son statut juridique :

  • En nom propre : seulement pour les étranger.
  • En Sam et SCA : autorisation obligatoire.
  • En SARL et SNC : seulement pour les associés étrangers, personnes morales comprises.

Une fois celle-ci obtenue si nécessaire, il faudra s’enregistrer et se domicilier. Rechercher un local pour installer son commerce ou ses bureaux peut se révéler long, complexe et coûteux, tant les espaces sont rares. Les centres d’affaires sont une solution en attendant de trouver mieux pour pouvoir domicilier son activité.

Vous pouvez obtenir la liste des centres d’affaires à Monaco à la direction de l’expansion économique :

Enfin, ne pas oublier de s’immatriculer, de s’enregistrer auprès des impôts, des organismes sociaux et de l’IMSEE. Enfin le recrutement : L’embauche de personnel ne doit pas se faire à la légère. Les règles sont aussi nombreuses qu’en France.

Impôts et taxes

Seules les sociétés qui font des bénéfices sont imposées dans la principauté. Les entreprises sont donc taxées, mais dans des proportions raisonnables. Elles doivent payer l’ISB (le taux est de 33%), à partir du moment où elles font au moins 1/4 de leur chiffre d’affaire en dehors du rocher. Pour en savoir plus :

Les petits commerçants sont donc épargnés, et peuvent prospérer sans avoir la peur du couperet. Pour la TVA rien ne change : en France et à Monaco, c’est pareil. Pour les douanes, ce sont les règles françaises qui s’appliquent, même chose pour les métaux précieux et les boissons.

Cette étude peut vous intéresser : quels sont les pays qui taxes le plus les entreprises ? Surprise : les USA sont numéro 1 !

La fiscalité des particuliers


La fiscalité monégasque ressemble quand même fortement à un petit paradis. Y résider permet de s’en tirer à bon compte avec les impôts. D’abord, pas d’IRPP, et ce depuis 150 ans. On comprend mieux pourquoi une partie des grands sportifs y élisent domicile. Ensuite, pas d’impôt sur la fortune.

Les plus riches peuvent donc continuer à y couler des jours heureux, sans ce soucier de ces échéances pas toujours évidentes à payer, même quand on gagne beaucoup d’argent. Les propriétaires, même s’ils vont payer très cher leur appartement n’auront pas de taxe foncière ni de taxe d’habitation à régler chaque année. 

Et pour les français qui vivent à Monaco ?

Eux, ce sont un peu les dindons de la France, raison pour laquelle nos riches sportifs préfèrent s’expatrier en Suisse plutôt qu’à Monaco. En effet, l’état français a pris les devants pour ne pas perdre une manne financière importante en signant une convention bilatérale avec Monaco. Ainsi, les français qui y résident doivent payer leurs impôts en France.

Travailler à Monaco: les avantages et les inconvénients


Partir travailler sur le Rocher, c’est accepter que les règles changent, notamment celles relatives à la couverture sociale.

Ce que ça change au niveau de la sécurité sociale

La caisse qui va vous rembourser vos dépenses de santé est différente. À Monaco, c’est la CCSS qui gère cela. Toute la famille, si elle vit sur place va dépendre d’elle pour les remboursements.

Les avantages par rapport à la sécurité sociale : pas de médecin traitant nécessaire.

À faire : vous devez informer la sécurité sociale en France que vous allez partir travailler à Monaco. Sinon, toutes les prestations versées en trop vous seront demandées.

Ce que ça change au niveau de la retraite générale et complémentaire

Tout dépend le temps que vous allez cotiser sur place. En dessous de 10 ans, c’est la sécurité sociale française et les complémentaires qui récupèrent les cotisations. Au dessus, la retraite sera payée par le CCSS.

Avantages : des retraites plus élevées qu’en France.

Ce que ça change au niveau du travail et du chômage

Les contrats de travail peuvent facilement être rompus à Monaco, les employeurs n’ayant pas à se justifier, à condition de respecter un préavis de 6 semaines. La règle est aussi valable pour le salarié.

Avantage :

  • Des indemnités de licenciement plus élevées qu’en France.
  • Un cadre quand même plus sympathique que celui de La Défense
  • Des salaires 15% plus élevés qu’en France`: à vous de savoir bien le négocier.
  • Des charges moins lourdes pour le salarié : 12,5% (contre 22 en France)

Inconvénients

  • Les 35 heures n’y sont pas encore de mise
  • Une flexibilité importante est demandé aux salariés dans leur organisation (grosso modo : quand il y a beaucoup de travail on part plus tard, quand il y en a moins on rentre plus tôt).
  • A compétence égale sur un même poste, on donnera l’avantage à un monégasque (discrimination positive). Même si dans la pratique ce n’est pas toujours appliqué.
  • Attention si vous avez du mal avec les langues étrangères : on cherche toujours des gens bilingues, voire même trilingues.

Par qui sont payés les indemnités chômage ? l’ASSEDIC en France.

Vivre en France et travailler à Monaco ?


Si vous n’êtes pas monégasque, vous n’aurez pas le choix de toute façon. On ne peut pas y habiter si on n’a pas cette nationalité. Préparez-vous à passer du temps dans les bouchons. De toute façon, entre nous, qui peut se loger à 35 000 euros du mètre ? Pas grand monde.

Pour un français, vivre à Nice et travailler à Monaco n’a donc rien d’exceptionnel, au vu du budget nécessaire pour s’installer à demeure dans la principauté. Le revenu minimum demandé peut faire reculer les candidats, même chose pour les prix de l’immobilier à Monaco. Car les avis sont unanimes : pour vivre dans cette ville et en profiter comme il se doit, mieux vaut très bien gagner sa vie.

Vous économiserez de l’argent en vivant en dehors de Monaco, même si les loyers des villes limitrophes sont loin d’être donnés !

Vivre à Monaco, c’est donc d’abord avoir beaucoup de chances, pour le cadre, la qualité du quotidien et les avantages. Toutefois, il y a aussi quelques inconvénients.

Vous avez envie d’aller vivre ailleurs ? Pensez-aussi au Portugal !