Ouvrir un compte à l’étranger sans y résider (depuis la France)

Pour ouvrir un compte à l’étranger sans y résider, il n’y a que quelques formalités à accomplir, depuis la France ou en se déplaçant, mais il faut les respecter car elles sont importantes.


Une aide importante


L’expatriation peut se faire de deux façons : elle peut être physique, à savoir changer de pays en déménageant, mais aussi fiscal, tout en sachant qu’il faudra y passer plus de la moitié de l’année pour que cela reste crédible (on ne réside pas à Genève simplement pour y skier 2 deux semaines par an).

Les banques, implantées dans les grands pays dits « de défiscalisation », comme la Suisse, fournissent aides et conseils à ceux qui souhaitent faire le grand saut de l’expatriation.


Les démarches bancaires


Ouvrir un compte à l’étranger depuis la France doit s’organise, avec l’aide de la banque en question. 

Si la banque dans laquelle l’ouverture de compte est faite à des succursales en France, il sera possible, avec l’appui de son conseiller, de réaliser l’ouverture depuis une agence française, c’est simple et rapide.

  • Attention : il faudra en principe se rendre dans sa nouvelle agence pour retirer les moyens de paiement choisis, comme une nouvelle CB par exemple. Certaines banques proposent l’envoi à domicile.
  • Les comptes ouverts dans une agence française, pour une agence suisse par exemple, seront immédiatement opérationnels, une fois les documents nécessaires remplis
Nos conseils pour :

Que faire en cas de vol de sa carte ?

On peut perdre ou se faire voler sa carte bleue. La panique, si nous sommes en France alors que notre compte est à l’étranger, peut s’installer. Les banques, qui ont réponse à ce genre de problème, mettent la plupart du temps un dépannage en espèce possible pour les clients français victimes de ces mésaventures.

Puis-je retirer de l’argent aux distributeurs français ?

Il faut choisir une banque où les retraits d’espèces sont gratuits, quelque soit le distributeur utilisé, dans l’union européenne.

Autres services allant avec l’ouverture de compte à l’étranger :

Il faut veiller à la gratuité des virements internationaux, qui devront forcément être en place si le client vis dans un pays mais à sa banque dans un autre.

Épargner à l’étranger

La réglementation fiscale pour ouvrir un compte à l’étranger


La loi impose (réglementation fiscale) aux français qui ouvrent un compte bancaire à l’étranger de le déclarer lors de sa déclaration de revenus, même chose pour les comptes qui ont été récemment fermés. EN cas de manquement à cette obligation fiscale, de fortes pénalités sont à prévoir.

Le transfert de son domicile fiscal


Autre possibilité, en sus d’ouvrir son compte en banque à l’étranger, est de transférer son domicile fiscal. Pour être en règle avec l’administration, il faut avant tout en informer ses banques (la banque de départ et la banque d’arrivée) et ne pas oublier de transmettre les justificatifs requis.

Cela va t-il bouleverser les placements en cours ?

Ne plus être résident fiscal français peut impacter les revenus de son épargne, de nombreux placements étant optimisés en fonction des réductions d’impôts possibles. Il va falloir jouer avec les deux législations, celle de son pays de résidence, celle du pays où est placer son argent, et harmoniser pour tirer le meilleur profit de son épargne.

L’Europe n’est plus qu’un grand pays. Il faut profiter des opportunités !