Le marché immobilier espagnol : un bon plan pour investir ?

L’Espagne se sort petit à petit de son marasme et les prix de l’immobilier remontent. Toutefois, ils restent très intéressants. Pour en savoir plus, le premier salon consacré arrive à Paris. Vous pourrez donc vous y informer. Dans tous les cas, nous vous recommandons la plus grande prudence avant de vous décider, les arnaques étant fréquentes quand l’occasion est trop belle pour être vrai.


Qu’en est-il des prix


Attention, après 6 années de crise les prix commencent à augmenter, surtout dans le neuf ! Ce n’est quand même pas le tous aux abris, puisqu’on parle d’1%, mais cela peut être le début d’une tendance, car l’économie redémarre. Rappelons quand même que le marché s’est dévalué de moitié depuis 2007, et que cela fait plus de 10 ans que tout va mal dans le secteur.

Mais bon, cette hausse n’est pas valable partout. La Rioja continue sa chute vertigineuse. A l’opposé, à Madrid et à Valence, ça va mieux. Le prix moyen de l’immobilier en Espagne est à 1700 euros le mètre carré.


Si vous voulez trouver moins cher : la Croatie



Il y a maintenant un salon de l’immobilier espagnol à Paris

Car il reste beaucoup de logements à vendre, les annonces ayant difficilement trouvées preneur ces dernières années. Et les français, c’est bien connu, adorent l’Espagne, ils sont même les premiers acquéreurs étrangers en terme de nombre, avec les anglais et les allemands.

Le pays reste donc source de rêve pour les investisseurs et les retraités, car crise ou pas, le climat reste le même, ainsi que le tapas, les plages de rêves et les gens sympas.


On vient en Espagne l’été

Mais aussi pour vivre une bonne partie de l’année quand on est retraité (et pas seulement dans les Baléares !). On peut aussi y venir en week-end, les vols étant rapides et pas chers. Un salon c’est parfait si vous achetez dans le neuf et que vous voulez rencontrer le promoteur avant de faire affaire.

Vous pouvez aussi prendre des infos sur la législation en vigueur dans le pays, comme l’avocat obligatoire dans toutes les transactions et le fait qu’il n’y ait pas de promesse de vente.

A faire avant d’investir


Il faut bien s’informer pour éviter les arnaques ! Surtout quand on n’achète pas dans son pays d’origine. Il faut donc prendre son temps, et ne rien faire sur un coup de tête, sous peine d’en subir les conséquences désastreuses.

bon plan espagnol

Il y a beaucoup d’offres sur le marché : comparez-le et visitez un maximum de biens avant de vous décider. Bon à savoir : si le propriétaire précédent à des dettes, c’est vous qui les récoltez. Faites donc les recherches nécessaires pour vous blinder de ce côté là. Attention également au terrain : la construction a-t-elle été légale ? Si ce n’est pas le cas, vous risquez la destruction pure et simple de votre bien.

Vérifiez la qualité. Ce n’est pas parce qu’une ville est rutilante que les matériaux vont tenir dans le temps, et les « maisons en carton » ont tendance à se multiplier ces derniers temps. Si vous achetez sur plan, c’est la santé financière du promoteur qui va pour vous être la plus importante, personne n’étant à l’abri d’une faillite.

Il y a toujours des bons plans en Espagne, mais pour en profiter, il va falloir se faire bien accompagner : un bon notaire, un bon avocat et un bon agent immobilier. Avec vous, ça fait 4, comme pour les 3 mousquetaires.


A lire aussi : le prêt immo en Espagne