Marché de l’immobilier en Angleterre: explosion des prix !

Si le marché immobilier en Espagne baisse, ce n’est pas le cas quand il s’agit d’investir à Londres. La hausse des prix dans la capitale britannique explose, et nous ne sommes pas loin de parler là-bas de bulle immobilière tant l’augmentation est importante. Le prix de l’immobilier a des chances de battre tous les records.


Londres plus cher que Paris ?


Ca ne dure pas depuis hier, le plus étonnant serait le contraire. Car les étrangers adorent la capitale anglaise, et sont près à payer leur maison plus d’un million de livres (en moyenne).

On savait que les quartiers du centre avaient les faveurs des riches, mais les quartiers périphériques bénéficient aussi de ce boom. Cela veut-il dire que les anglais gagnent beaucoup plus que les français ? Non, pas forcément, mais les banques prêtent un peu plus facilement, et sur des périodes plus longues.

Alors, comment expliquer cette différence ? Il n’y a presque plus de nouvelles constructions dans la ville alors que la demande est grandissante


Les riches de plus en plus nombreux à investir à Londres


Et oui. La ville anglaise est la favorite des riches pour y investir dans la pierre et même pour y habiter. Car les transactions luxueuses y sont plus nombreuses qu’ailleurs, et elles augmentent d’année en année. Ce sont surtout les ventes à plus d’un million qui font parler. Presque mille dépassent cette somme chaque année… Ca laisse songeur et fait rêver les agents immobiliers français.

Ceux qui ont achetés il y a quelques temps à Londres ont donc fait une très bonne affaire, les prix ayant explosé. Les locataires, eux, font grise mine, car pour pouvoir se payer un loyer, c’est très dur.

C’est la raison pour laquelle on trouve tant de colocations dans les appartements londoniens, et que le loyer doit se payer à la semaine, les propriétaires craignant que leurs locataires ne puissent pas faire face aux échéances (c’est souvent plus de la moitié de son salaire qu’il faut mettre dans son loyer chaque mois).

De plus, les baux sont de courtes durées, et rien n’oblige les propriétaires à les renouveler. Le statu d’un locataire est donc très précaire.


Des prix inabordables

Pour les jeunes, les smicards et les étudiants. On ne trouve rien de plus cher en Europe, à part à Monaco, c’est dire. Il faut déjà débourser près de 600 000 euros pour un 2 pièces à l’achat. Pour le loyer d’un petit appartement, c’est 3000 euros par mois.

Alors combien faut-il gagner pour pouvoir se loger à Londres ? Beaucoup ! Et tant qu’on ne construira pas plus de nouveaux logements, les choses ne changeront pas.

Comment font les étudiants ? Ils galèrent !

De plus en plus difficile aussi pour les étudiants: à Londres, des placards à balai à 700 euros par mois ! Certains propriétaires londoniens peu scrupuleux en profitent pour dépasser les bornes. Et le placard, ça ne vous rappelle rien ? Les conditions de vie d’Harry Potter chez son oncle et sa tante pardi !

Pourquoi Londres reste plus cher que Paris ?


Les deux villes étaient sur la même longueur d’ondes, mais la première se détache irrésistiblement au niveau des prix, et pourtant, Paris est déjà beaucoup plus cher que les autres villes françaises.

Les deux capitales sont construites sur le même modèle, avec une banlieue imposante et une petite couronne appelée à faire prochainement partie de la ville. Au niveau des prix, elles sont les championnes européennes toutes catégories. Mais l’une stagne, et l’autre avance de plus de 10% chaque année.

Une explication principale : la croissance. L’Angleterre avance pendant que la France entre pratiquement en récession. Le moral des troupes entre les 2 pays n’est donc pas le même. Par contre, en France, on construis, alors qu’à Londres, plus grand chose ne se monte.

Enfin les étrangers : bien plus nombreux dans la capitale britannique que dans la française, grâce à sa langue partagée dans le monde entier.