Investir dans l’immobilier à l’étranger: Espagne, Allemagne, Croatie, Grèce, Brésil… Les meilleurs pays pour dénicher de bonnes affaires dans le monde

Pour trouver les bonnes affaires à l’étranger en 2017, il ne faut pas hésiter à ouvrir ses horizons. S’il est difficile de se prononcer sur le meilleur pays au monde pour un investissement immobilier, les pays émergeants ou a contrario ceux en crise permettent de profiter d’un prix d’achat assez bas, avec de belles perspectives quant aux plus-values.


Investissement immobilier en Espagne


Est-ce le bon moment pour investir à l’étranger ? Oui, mais tout dépend du pays ? La péninsule ibérique est actuellement parmi les meilleurs pays dans le monde pour faire de bonnes affaires immobilières. Reste à trouver le meilleur endroit en Espagne pour investir dans l’immobilier.

Comparatif des prix de l’Espagne par rapport à la France

Difficile de rivaliser pour l’immobilier français. D’un studio à 100 000 euros proche de la plage à une villa de 3 chambres au bord de la mer, le choix est vite fait. C’est actuellement l’écart qui sépare les 2 pays.

Dans la série des économies à faire, il faut aussi prendre en compte la taxe foncière, qui est moins chère en Espagne ; de 30%.


La baisse des prix va-t-elle se poursuivre ?

Il ne devrait pas y avoir de remontée avant 2018, et en 10 ans les prix y ont été divisés par 4 dans certaines régions, même si Barcelone et Madrid supportent un peu mieux cette dégringolade des tarifs de la pierre en Espagne. Les îles Baléares et la Costa des Sol ont été les zones les plus touchées, la faute à une construction excessive lors des années 80.

Il y a actuellement beaucoup plus de logements disponibles que d’acheteurs, malgré l’intérêt de plus en plus marqué des investisseurs étrangers. Et tant que le taux de chômage ne sera pas inversé, la tendance ne risque pas de changer.


Les meilleures affaires en Espagne

Pour acheter au bord de la mer, c’est vers Ibiza et Fuerteventura qu’il faut se tourner, les prix y ont énormément descendus. Le problème de la Costa del Sol et de la Costa Blanca, c’est de risquer de se retrouver seul dans la résidence. Attention donc aux charges excessives. Les grandes villes espagnoles sont pleines d’opportunités, notamment à Valence.

acheter à l'étranger

Plutôt que d’attendre encore, notre conseil est de ne pas hésiter à faire baisser la prix d’achat en formulant une proposition à la baisse. Bien s’entourer lors de la vente, c’est primordial, avec un avocat francophone si possible, surtout si on ne parle pas la langue. Si vous peinez à en trouver un, pourquoi ne pas se rapprocher de l’ambassade de France ?


A lire aussi : placer son argent en Espagne


Investir en Allemagne


Il est encore possible de profiter de bonnes opportunités immobilières en Allemagne, notamment du côté de Berlin, où beaucoup de logements continus à être construits ou réhabilités chaque année. Par contre, dans des villes comme Munich et Cologne, mes prix tournent autour de 5 000 euros du mètre carré. C’est assez cher, mais moins qu’à Paris.

L’Allemagne est une bonne porte d’entrée pour investir dans l’immobilier locatif, la demande en locations y étant forte, les allemands préférant généralement cela qu’acheter.

Acheter un appartement en Croatie


L’économie Croate avance, et le pays fait maintenant parti de l’union européenne. Le climat y est doux, et y trouve à l’achat de nombreux bien immobiliers près de la mer. Si on prend en compte le nombre de touristes qui vient en profiter chaque année, il y a de bonnes affaires locatives à faire dans le pays.

Le tourisme explose en Croatie, mais l’achat d’un appartement, d’une maison ou d’une petite villa y est encore abordable. La demande en hébergement y est forte, et les demandes augmentent d’année en année. Les promoteurs y étant très actifs, pourquoi ne pas acheter sur plan, dans l’optique de réaliser une belle plus-value sur le court terme.

Notre conseil : comme toujours lors d’un achat immobilier à l’étranger, bien s’imprégner du pays, ne pas acheter sur un coup de tête, et avoir un homme de loi à ses côtés, même si cela augmente un peu le prix d’achat.

Faut-il investir en Grèce ?


acheter en Grèce

Comment profiter de la crise grecque ? En y plaçant son argent dans la pierre… La liste des opportunités immobilières ne cesse de s’allonger, la faute à un tourisme en berne pour le moment et à cette fameuse crise. Les prix descendent, encore et encore, et cela ne devrait pas se stopper.

Vaut-il mieux attendre encore ? Si on est décidé, et qu’on a le budget, mieux vaut devancer la baisse, en faisant une proposition 20 % moins chère que le prix de vente affiché.

Où acheter en Grèce ?

Athènes est très bien placée au niveau des prix, même si rien n’indique que l’on va pouvoir rentrer dans ses frais. La capitale grecque ne sera un bon investissement que si le pays repart pour de bon, car les loyers ont aussi fortement été impactés à la baisse.

Mais 2000 euros du mètre carré pour une grande capitale européenne, c’est donné… Quant aux cyclades et autres îles, elles restent chères, pour le moment.

Important à savoir : économies budgétaires obligent, les impôts fonciers sont maintenant très lourd en Grèce, raison pour laquelle il y a de plus en plus de biens immobiliers disponibles sur le marché.

Acheter au Brésil


Les grandes villes brésiliennes, que sont Rio et Sao Paulo sont dynamiques économiquement. Il est possible d’y devenir propriétaire sans être brésilien. Mais nous conseillons quand même de bien connaître le pays avant de vouloir acheter un appartement. Autre possibilité : passer par un chasseur de biens, qui connaît bien le marché de l’immobilier et qui va faire le travail sur place pour vous.

La fiscalité immobilière est un atout au Brésil par rapport à la France. Toutes les manifestations sportives à venir à Rio peuvent pousser à y acheter un pied à terre, afin de le louer en meublé. Mais les prix se sont adaptés à la demande, et les bonnes affaires immobilières se trouvent maintenant plutôt à Sao Paulo.

Pour financer son achat, il est possible de faire un crédit auprès d’une banque brésilienne, même si les taux d’intérêts sont plus élevés qu’en France.