Investir à Cuba: Eldorado ou Piège à Gogo pour les Français?

La Havane. L’île des Caraïbes s’ouvre, et c’est peut-être le moment de créer votre entreprise à Cuba ou de vous lancer sur le marché immobilier à la Havane. Attention toutefois à ne pas vous faire avoir par un effet de mode, l’idée étant de réussir au minimum à récupérer votre investissement.

L’immobilier à Cuba : de bonnes affaires en perspective ?

On y promet l’eldorado pour les investisseurs. Mais qu’en est-il réellement. Ce qui est certain, c’est qu’il y a de quoi faire avec toutes ces vieilles pierres et ces maisons en ruines. Beaucoup de propriétaires vont chercher à vendre à de riches étrangers.

Rappelons qu’ils n’ont le droit de le faire que depuis 5 ans. Avant, c’était le règne du troc. Le marché des agences immobilières va donc s’accélérer, il faut dire que l’île a énormément d’avantages à faire valoir. Beaucoup de biens vont donc changer de main, avec un gros besoin de travaux et de réhabilitation.

Comment vous enrichir ?

Pour gagner de l’argent, beaucoup pensent à créer dans leur propriété une ou plusieurs chambres d’hôtes, et à faire restaurant. Les touristes n’attendent que cela : un hébergement de qualité tout en profitant d’une rencontre avec les habitants.


Investissement immobilier à Cuba : la difficulté de l’étranger

Il est toujours difficile pour un étranger d’investir dans ce grand pays. Acheter une maison à la Havane ne se fait pas avec une baguette magique. Car même si les choses bougent, rien n’est encore facile, loin de là, même si tous s’accordent sur le fait que le système actuellement en place doit changer. Les réformes économiques, elles, peinent à s’accorder avec la volonté générale.

Vidéo de présentation de l’île et de ses opportunités économiques :

Source : Chasseur immo Group

Votre chance : être un étranger !

Toutefois, les étrangers peuvent se lancer dans l’investissement sur l’île, au contraire des locaux, qui n’ont de toute façon pas les moyens de le faire. L’état n’est pas prêt d’arrêter de tout régenter, en particulier, les emplois de ses administrés. Et puis il y a Internet, porte ouverte vers le progrès : pour l’instant, il n’est pas possible de l’avoir à la maison. Jusqu’en 2018, le statu quo devrait perdurer. 

Et si ça ne fonctionne pas, vous pouvez aussi regarder ces articles :

Les raisons d’y croire

Partout les américains fourrent leur nez, il y a de l’argent à gagner, et qu’il commence à le remettre à Cuba avec la fin de l’embargo à venir. Les français ne veulent donc pas laisser s’échapper leur part du gâteau, et la photo historique de notre président à la Havane le rappelle au monde entier. Il va falloir aller plus vite que les américains, mais connaissant nos dirigeants, ce n’est pas forcément gagné.


Acheter à la Havane

Reste que le pays à un besoin urgent d’investissements, et qu’à ce titre, il est près à laisser sa porte entrouverte à ceux qui auraient les moyens de le faire. Si personne ne s’y est encore lancé à corps perdu, la course à l’échalote ne devrait pas tarder à débuter, même si un gel des avoirs est toujours un risque important en cas de changement d’idée des frères Castro.

Le prix : à Cuba, vous pouvez avoir une petite maison pour 3000 euros !

Un étranger peut-il acheter une maison à Cuba ?

Il faut savoir que sur l’île, il y a plusieurs façons de résider. Si vous voulez obtenir la résidence permanente, il y a des démarches à suivre, car vous ne pourrez pas devenir cubain (la citoyenneté ne s’obtient que par la naissance).

Les autres moyens d’obtenir la résidence permanente :

  • Vous marier avec une cubaine
  • Avoir vos parents ou des enfants sur place.

Sachez que de toutes façons, ce sont les autorités qui décideront de la suite à donner à votre demande, de façon discrétionnaire…

Les documents de – de 6 mois qui vont vous être demandés, à faire traduire et légaliser à l’ambassade de Cuba :

  • La lettre de demande où vous allez donner vos raisons (une lettre de motivation en quelque sorte)
  • Le formulaire reprenant toutes vos données personnelles : état civil, vos précédents voyages, les personnes que vous connaissez sur l’île…
  • Votre certificat de naissance
  • Un extrait de casier judiciaire
  • Un consentement notarial de votre propriétaire sur place

Vivre à Cuba pour un français

S’expatrier à Cuba n’est pas une mince affaire. L’aventure vous tente ? Sachez que déjà plus de 500 français y vivent à l’année.

Ce qui peut vous motiver ? Les opportunités de faire du business bien sur ! Nous sommes bien loin de la crise de la vieille Europe ! Attention toutefois à la lourdeur de la bureaucratie, qui en a découragée plus d’un !

Les secteurs où investir :

  • L’énergie
  • Le tourisme
  • Les transports
  • Internet

IMPORTANT À SAVOIR : pour pouvoir vivre à Cuba de façon permanente, vous devez y occuper un emploi.

Un eldorado ?

Certains communistes le pensent. Dans les choses qui sont vraies :

  • Vous pouvez vous faire soigner gratuitement, c’est aussi valable pour les prothèses dentaires.
  • Les gens s’entraident

A quand le retour des folles nuits de la Havane ? En cherchant bien, c’est toujours possible, même si les cubains ont pris l’habitude de tout dissimuler sous le manteau. Même chose pour l’immobilier. Aller humer l’air des caraïbes, et imprégniez vous de la tendance à l’aide d’un Mojito bien frappé.