Immatriculer Sa Voiture à l’Étranger: Lettonie, Luxembourg, Allemagne, Lituanie, Belgique, Suisse, Monaco, Andorre

Pourquoi immatriculer sa voiture à l’étranger ? La question se pose parfois, afin d’échapper aux petites tracasseries des contraventions.La multiplication des radars pousse de nombreux conducteurs français à chercher d’autres horizons pour leur plaque d’immatriculation, encore faut-il respecter certaines règles, en particulier d’assurance.

Parmi les pays plébiscités pour une immatriculation en dehors des frontières, citons la Lettonie, Le Luxembourg, l’Allemagne, la Lituanie, la Belgique, la Suisse, Monaco, ou encore Andorre.


Immatriculer sa voiture dans un autre pays de l’Union Européenne 


Pour Faire immatriculer sa voiture à l’étranger, rien de plus simple dans les autres pays de l’Union Européenne. Il faut se rendre avec se voiture dans le pays choisi, la carte grise, et sa traduction. Le mieux restant d’acheter sa voiture directement dans le pays ou on souhaite la faire immatriculer.

Ainsi, de nombreux français se rendent en Belgique, pour profiter de tarifs d’achats légèrement inférieurs qu’en France. Par contre, pour pouvoir immatriculer son véhicule, il faudra prouver sa résidence, en Belgique dans ce cas là, à l’aide de factures, ou de quittance de loyer.


En savoir plus sur l’expatriation fiscale à l’étranger ? Lire notre article



Petite aparté sur le règlement des contraventions

Même si sa voiture est enregistrée en Lettonie, au Luxembourg, en Allemagne, en Suisse, Belgique, à Monaco, en Andorre, ou en Lituanie, et que le conducteur est arrêté pour une infraction, il devra s’acquitter du montant de l’amende. Par contre, si le conducteur n’est pas arrêté (petites infractions), la probabilité de recevoir l’amende est moindre, mais existe toujours.

Comment immatriculer sa voiture à l’étranger


Pour immatriculer sa voiture à l’étranger, que l’on choisisse de le faire en Lettonie, au Luxembourg, en Allemagne, en Suisse, Belgique, à Monaco, en Andorre, ou en Lituanie, il faut respecter la condition principale suivante : le pays de l’immatriculation doit être le pays de résidence principale du conducteur, celui où il y passe le plus de temps, et celui où il roule régulièrement.

Attention, pour ceux qui pensent pouvoir rouler durablement en France avec une plaque étrangère, cela n’a rien de légal, et ce comportement doit être exceptionnel, avec une durée dans le temps limitée.

La résidence principale se définie par le fait d’y résider au moins 185 jours par an, c’est d’ailleurs la même chose pour les français qui tentent de s’exonérer de certains impôts en allant habiter à l’étranger.

Assurer sa voiture à l’étranger


Assurer sa voiture à l’étranger est totalement obligatoire, et il est tout à fait légal de rouler dans un véhicule avec une plaque étrangère, à condition que celui-ci soit assuré, par une compagnie habilitée, et reconnue en France, si vous prenez l’habitude de rouler régulièrement avec à Paris et dans les autres régions.


Votre véhicule est immatriculé à l’étranger ? Pour aller plus loin : Comment ouvrir un compte bancaire à l’étranger


En cas de sinistre, nous insistons, l’assurance vérifiera si l’adresse qui a été donné lors de la souscription est bien l’adresse principale du conducteur.

Etre bien assuré étant la base logique après l’achat du véhicule, s’immatriculer à l’étranger et vivre en France peut causer bien des soucis en cas de gros pépins, bien plus importants que les quelques dizaines d’euros économisés pour des PV de stationnement.

Avant de vouloir s’immatriculer à l’étranger, mieux vaut bien peser le pour et le contre, et au final, il y a beaucoup de « contres » tout de même.

De plus en plus d’accords entre les états permettent de payer ses contraventions, même pour une infraction dans un autre pays