Le crédit en devises CHF: emprunter de l’argent en franc suisse au meilleur taux

Un emprunt en devise CHF, quels sont les travailleurs frontaliers qui n’y ont pas déjà songé ? Faire un prêt en francs suisses permet parfois de profiter d’un meilleur taux. Le taux de change Euros/CHF s’insère positivement dans un crédit pour travailleur frontalier. Mais dans quelle devise emprunter : CHF ou euros ? Tout dépend des taux des prêts en devises.


Faire un prêt en franc suisse


Les banques françaises qui se trouvent dans les départements frontaliers de la Suisse permettent de faire un crédit en devises (pour certaines d’entre elles). Si l’on passe l’aspect pratique, à savoir rembourser son prêt dans la devise de son salaire, un crédit en francs suisses permet d’éviter les risques de change.

Cela est particulièrement important pour les prêts immobiliers en devises (CHF), où les mensualités à rembourser sont importantes, à la moindre variation défavorable du change peut mettre en difficulté les familles impactées.


A lire aussi : notre guide des crédits à l’étranger



Pourquoi faire un prêt CHF

Si le risque de change encouru est important lors d’un crédit immobilier, un prêt dans la devise CHF va aussi permettre d’emprunter à un taux souvent plus intéressant que celui proposer par les banques françaises lors d’un emprunt en euros.

Les deux gros avantages d’un emprunt CHF pour un frontalier 

  • Sécurité contre les risques de change
  • Economie (prêt moins cher)

Le crédit CHF : une assurance pour les frontaliers


Etre travailleur frontalier en Suisse permet de pouvoir prétendre à un prêt des deux côtés de la frontière, et ainsi de bénéficier du meilleur système en cours, selon l’époque de l’année et les promotions des banques.

Pour les frontaliers qui veulent un crédit CHF, l’emprunt sera en euros, mais le remboursement dans la devise suisse. Rembourser un crédit en francs suisses permet de faire baisser sa mensualité, le plus souvent, jusqu’à 1,5%.

Un crédit immobilier en CHF


La crise aidant, il est possible d’avoir un prêt immobilier sans apport personnel, ce qui permet notamment aux jeunes ménages où à ceux qui se lancent dans la vie active de devenir propriétaire plus facilement. Le financement de son habitation principale peut se faire de différentes façons en Suisse, parmi lesquelles le prélèvement d’une partie de son épargne retraite.

Pour faire un crédit immobilier en CHF, il est possible de s’adresser aux banques suisses mais aussi aux banques françaises qui ont la possibilité d’octroyer un prêt en devises. Les courtiers en ligne sont aussi d’excellents intermédiaires quand il s’agit de trouver le meilleur taux.

Les taux d’emprunt en franc suisse

Les crédits immobiliers vont baisser, en tout cas on l’espère, le niveau étant déjà assez bas. Les taux fixes pour des crédits CHF ont baissé dans la majorité des établissements bancaires.

Nous recommandons le choix du taux fixe pour son emprunt immobilier en devise Suisse (qui s’oppose au taux cape, qui peut évoluer pendant la durée du remboursement). Mieux vaut sécuriser un emprunt plutôt que de céder à un taux attractif qui eut se révéler chimère.

Encore une fois, ceux qui en ont la possibilité doivent envisager leur crédit dans sa globalité, en prenant en compte leur situation particulière de frontalier. On peut jouer sur les deux tableaux et faire baisser les taux pour souscrire dans la banque qui aura fait le plus gros effort.