Crédit à l’Étranger Pour Français: Interdit Bancaire, FICP, Espagne

Faire une demande de crédit à l’étranger lorsqu’on est fiché banque de France reste possible, en Europe mais aussi hors union. Les organismes de prêt pour FICP se multiplient le long des frontières, où il est de plus en plus courant de trouver un prêt immobilier pour frontalier.

Les solutions pour sortir du surendettement en France existent donc, mais attention aux arnaques. Les escroqueries en provenance notamment de la Côte d’ivoire sont légions. Les interdits bancaires doivent se montrer vigilant avant de s’engager vers une offre de crédit, même chose pour l’ouverture d’un compte en banque à l’étranger.


Comment obtenir un crédit étranger ?


Rechercher un prêt dans un autre pays est devenu un corollaire de la construction européenne, qui a offert aux français cette possibilité. Différentes façons d’emprunter dans un autre pays que le sien reste possible, mais pourquoi le faire ? Souvent, les raisons tiennent au fichage FICP, au surendettement, ou à l’interdiction bancaire.

Peut-on faire un crédit à l’étranger en étant en surendettement 


Les prêts à l’étranger pour interdit bancaire et FICP (fichier incidents de remboursement des crédits aux particuliers) sont permis, puisque les banques des autres pays, états frontaliers compris, n’ont pas accès à ces fichiers. Il sera donc aisé de trouver les banques étrangères qui font des crédits pour FICP.

Toutefois, nous mettons en garde les emprunteurs français qui n’auraient pas les capacités de remboursement. Une situation compliquée en France aura forcément des répercussions sur son crédit étranger. Une somme à rembourser, qu’elle soit de France ou de Navarre, le reste.


Les taux d’intérêts à l’étranger

Aller voir ailleurs pour son crédit est une possibilité, les taux européens notamment restant parmi les plus attractifs du marché. L’ouverture des marchés a profité aux demandes de crédits, et la concurrence est apparue sur les taux d’intérêts, de quoi faire baisser le coût de son emprunt.

Chaque pays fixe encore ses propres taux d’intérêts, et selon la période, ils sont différents en Suisse, au Luxembourg et en France.


Comment faire un crédit à l’étranger ?

Il faudra entrer en contact avec la banque après l’avoir sélectionnée, parmi les offres trouvées dans tous les pays, principalement européen. La demande de crédit pourra se faire en ligne, même si certains préfèreront contacter le banquier par téléphone, pour éviter toute mauvaise surprise.

Il faudra montrer ses fiches de paye pour accéder au prêt. Obtenir un crédit sans bulletin de salaire est impossible, même à l’étranger.

Prêt personnel pour interdit bancaire dans un pays européen


Pour être valable, et pour prendre le moins de risques possibles, un prêt étranger doit seulement être souscrit en Europe. Il y a déjà un choix d’offres et de pays importants, largement de quoi faire jouer la concurrence dans de bonnes conditions de sécurité.

Il est possible de faire des affaires dans l’UE, lorsqu’on recherche un crédit hors de France. Le taux annualisé effectif global est consultable dans tous les états de l’union, la comparaison est donc rapide et facile. Quel pays à la meilleure offre de crédit ?

Comment faire un crédit en Europe ?


A chaque pays son mode de fonctionnement. On peut choisir de passer par des courtiers, mais ces derniers ne sont pas toujours fiables, et des arnaques existent. Se faire escroquer pour un crédit n’est jamais à souhaiter. Donc méfiance.

Pour emprunter un petit capital en Europe, mieux vaut rester dans les pays de l’union, idéalement chez ceux avec qui nous avons des frontières communes. Pouvoir se rendre chez son banquier en train n’est pas anodin, surtout qu’il paraît que les prix de la SNCF vont baisser !

Prêt en Suisse pour frontaliers

Heureux les frontaliers qui travaillent en Suisse. Ils peuvent bénéficier de conditions avantageuses, à condition de travailler et d’habiter dans les départements qui bordent la Suisse.

Etre frontalier avec la Suisse ouvre d’autres possibilités de crédit (en plus d’un salaire plu important):

Les conditions pour souscrire un crédit privé en Suisse lorsqu’on est frontalier : le contrat de travail est important, que l’employeur soit Suisse ou français. Pour ceux qui travaillent à Genève, il faut être depuis au moins 12 mois en poste, sans avoir changer d’employeur.

Pour les autres cantons suisses, c’est pire, il faut 36 mois de travail minimum. Ensuite, il faut résider dans les départements limitrophes de la Suisse pour être considéré comme frontalier. Un parisien ne pourra bénéficier de la législation d’un crédit pour frontalier. Il faudra également pouvoir répondre de sa situation financière, donner des renseignements complets sur sa situation professionnelle, et fournir des papiers d’identité.


A lire également :


Prêt au Luxembourg pour frontaliers

Lorsqu’on habite en France, on peut emprunter au Luxembourg, pour acheter sa voiture, ou financer l’acquisition de son logement. Une offre transfrontalière est souvent proposée par les banques aux français qui résident de l’autre côté de la frontière avec le grand duché.

Il y a des avantages à être des deux côtés de la frontière, et des solutions de financement correspondent à toutes les situations. Habiter la Lorraine, par exemple, permet de faire un crédit au Luxembourg, le pays n’étant qu’à 40 min de TGV. Rencontrer son banquier, même au Luxembourg, devient facile.

Emprunter de l’argent en Belgique

Ne pas penser que les prêts en Belgique soient moins chers qu’en France, c’est souvent le contraire qui se produit. Même si l’emprunteur est bien protégé, cela à un coût. Le prix d’un crédit en Belgique ne bénéficiera pas de la même flexibilité, et les taux d’intérêts, en comparaison, sont plus intéressants en France.

Le mieux reste encore de faire une simulation pour comparer es chiffres. La caution bancaire en Belgique est remplacée par l’hypothèque. Concrètement, en cas de défaut de paiement, les biens mis en jeu sont saisis.

La fiscalité, et la durée du remboursement, souvent très longue, ne sont pas non plus à l’avantage des français.


Pour aller plus loin :


Obtenir un prêt en Espagne

Si les banques espagnoles ouvrent facilement un compte au banque, elles ne le font pas sans demander les fiches de salaires, et penser qu’on ouvrir un compte sans un bulletin de paie, même en Espagne, reste une illusion.

Les conditions pour faire un crédit en Espagne sont moins restrictives qu’en France, mais les agences de notation notent moins bien les banques espagnoles, il faut donc faire la part des choses.

Reste la solution du crédit en Andorre pour les français qui tiennent absolument à emprunter le l’autre côté des Pyrénées. Toutes les grandes banques y sont représentées, et il est facile de se déplacer en Andorre pour comparer les taux.


Les banques à Andorre


Prêt entre particuliers à l’étranger : attention aux arnaques


La France encadre les crédits d’une façon stricte, ce qui évite les abus pour les prêts d’argent. Avant de se lancer dans une demande de crédit dans un autre pays, l’emprunteur français doit vérifier que la convention de Rome est applicable au contrat souscrit.

Les arnaques, quand on sort de l’Europe, sont fréquentes. Ne jamais faire un prêt entre particuliers en dehors de la France, et en dehors des plateformes sérieuses qui existent.

Les escroqueries financières en provenance d’Afrique, avec des demandes d’avance de frais par Western Union ou par virement bancaire se comptent par milliers, et l’argent évaporé, lui, en millions d’euros. Précaution à prendre : pas d’envoi d’argent pour les frais de dossiers.

Les crédits immobiliers à l’étranger


Le plus important pour un prêt immobilier à l’étranger reste de se protéger. La banque doit fournir une offre de prêt, mais aussi une fiche européenne d’information standardisée, et l’usager est ainsi protégé contractuellement. Les frontaliers peuvent comparer les différentes offres, et emprunter au Luxembourg pour acheter sa résidence peut se révéler plus intéressant qu’en France, tout dépend du taux.

Ne pas oublier de confier son dossier d’achat à son notaire, pour un bien en France, même si l’emprunt est réalisé à l’étranger. Les lois fiscales varient d’un pays à l’autre, et il faut monter son dossier financier en toute légalité.

De plus, les crédits à l’étranger ne permettent pas de bénéficier du prêt à taux zéro, et des avantages fiscaux qui existent en France. Bien sur, si l’achat immobilier est réalisé hors des frontières, il faudra en priorité s’adresser à une banque locale.

Le rachat de crédit à l’étranger


Placer son argent à l’étranger ne vous conseille pas un rachat de crédit en Europe. Faire racheter ses crédits en France, même si le taux est moins avantageux, reste la solution la moins risquée pour son argent. La durée peut être longue, et le rachat de crédit impacte sa vie parfois sur plusieurs dizaines d’années.

Il faut pouvoir se déplacer, et rencontrer son prestataire financier, pour renégocier les mensualités en fonction de l’évolution de sa situation. Le rachat de crédit doit être simple, claire, et ne pas apporter d’autres problèmes à une situation déjà bien embarrassante.

Les fournisseurs de services de crédit à l’étranger


Des prestataires sont installés en Suisse, et dans les autres pays de l’union européenne pour permettre l’accès au crédit étranger. Ils permettent souvent de mieux appréhender les us et coutumes des pays hôtes.

Soludis : prêt clés en main pour FICP

C’est un consultant financier, qui propose ses solutions pour l’ouverture d’un compte bancaire à l’étranger pour les interdits bancaires, mais aussi une solution de crédit FICP. Les solutions financières pour les interdits bancaires existent à l’étranger. Soludis peut aider à sortir d’une situation compromise (mais cela à un coût).

Voir les conditions sur son site Internet. Passer par un intermédiaire peut avoir des avantages, mais aussi des inconvénients.

Mdr finance : pour un crédit rapide à l’étranger

Une faillite personnelle peur poser des problèmes pour l’obtention d’un crédit. Mdr-fiance met en œuvre ses solutions à l’étranger pour les dépasser, et permettre l’emprunt à l’étranger pour ceux qui pensaient que cela n’était plus possible en France. Obtenir un crédit n’est plus forcément un problème.

Maintenant, la faillite à bien une raison. A l’origine, les problèmes financiers doivent être résolus avant de s’engager vers la solution d’un autre pays pour trouver de l’argent, surtout si les banques françaises ont déjà signifié leur refus.

Si les taux d’intérêts peuvent paraître plus attractifs, un prêt à l’étranger doit être pris avec des pincettes ?

Nous recommandons de parler la langue du pays concerné avant d’y emprunter de l’argent, car même si la demande est faite sur le net, il faudra bien entrer dans les négociations avec son conseiller. Il faut être sûr de bien tout comprendre avant de s’engager. Même chose pour les interdits bancaires : un prêt à l’étranger ne ferait que ternir la situation.