Comment Assurer Sa Voiture à l’Étranger ?

Acheter une voiture, c’est bien, bien l’assurer, c’est mieux. Et quand on parle d’assurance automobile, ce sont de sueurs froides qui commencent à parler sur le front du conducteur : de gros frais en perspective. Assurer son véhicule à l’étranger peut permettre de faire des économies, encore faut-il que cela soit possible.


Peut-on assurer une voiture à l’étranger ?


Impossible n’est pas français, n’est-ce pas ? D’autant plus que nous semble en Europe, et que la libre concurrence et la circulation des marchandises devrait aussi s’adapter à ce marché concurrentiel qui est celui des assurances. De nombreuses compagnies n’acceptent pas d’assurer un client étranger, et les rejets de demandes dans ce secteur sont multiples.

Si rien ne vous empêche de tenter le coup, sachez que la compagnie d’assurance basée à l’étranger, même dans un pays de l’union ne sera pas obligé d’accéder à votre demande. Un assureur n’aime pas le risque c’est bien connu, et il ne s’engage que sur une base qu’il pourra quantifier, à savoir combien d’argent il va pouvoir gagner.

Et avec un client qui vit et conduit dans un autre pays, il a plus de mal à évaluer les risques. Les transfrontaliers connaissent ainsi plus de problème que les autres pour faire assurer leur voiture. C’est paradoxal, car ils ont le double d’offres, en comptant le pays de départ et le pays d’arrivée.


Choisir une assurance auto dans un pays de l’Union Européenne


assurance à l'étranger

Rien n’est précisé dans les textes : si prendre une assurance responsabilité civile qui couvre tous les pays de l’union européenne est obligatoire, les textes ne disent pas si prendre une assurance dans le pays d’immatriculation de sa voiture est une obligation.

A priori, pour un client français qui souhaite faire assurer son véhicule à l’étranger, commencer par la Belgique reste une bonne solution. Tout le monde parle français dans le pays, et les us et coutumes sont assez proches des nôtres. Le pays regorge de compagnies d’assurance.

Passer par un courtier peut aussi permettre de faire avancer les choses un peu plus vite, ce dernier allant faire le maximum pour pouvoir toucher sa commission.

La règle d’or, en matière d’assurance restant de faire jouer la concurrence, surtout dans l’optique de tirer les prix vers le bas; ce qui est généralement la principale motivation quand il choisit de choisir une assurance ailleurs qu’en France.

Une seule règle d’or : la carte verte


C’est un petit papier obligatoire pour être certain de bien pouvoir franchir les frontières avec sa voiture (et éviter d’être arrêtés pour rien). En plus, ça décor le pare-brise et permet de couvrir sa responsabilité civile dans tous les pays de l’union traversés.

Sur son contrat d’assurance, vérifiez avant de prendre la route les conditions de rapatriements en cas d’accident dans un autre pays que le sien. Tous les pays ne sont pas logés à la même enseigne selon les compagnies d’assurance. De la même façon, ayez toujours dans votre boîte à gants un exemplaire vierge d’un constat européen d’accident. C’est un modèle standard, accepté dans la plupart des pays.

En définitive, faire assurer sa voiture en dehors de ses frontières est loin d’être gagné. Toutefois, les choses pourraient être amenées à changer rapidement, Europe oblige.